Am Stram Gram #2 – Homo openus spacus

Am Stram Gram #2 – Homo openus spacus

Ruelle secrète

Parfois, à la fin d’une journée de travail au bureau, je laisse toutes mes affaires en vrac, je me lève tel un musicien venant de résoudre une mélodie, je me dirige vers la sortie, je reviens parce que j’ai oublié mes clefs, je me re-dirige vers la sortie pendant que les collègues raillent gentiment mes départs en deux temps, je franchis la porte, je noue autour de ma taille les vêtements trop chauds, puis je cours, habillé tel que je suis arrivé le matin, dans les rues qui se présentent en prenant peu ou prou la direction de la maison.

Contrairement au cochon d’élevage, l’homme n’a pas besoin d’éleveur pour se priver de liberté et peut s’enfermer de lui-même toute la journée avec des congénères dans une étable à humains ( appelée aussi bureau ou open-space ). Il peut rester ainsi immobile jusqu’à huit heures par jour ou plus dans un seul mètre carré, face à un écran qu’il regarde d’un air particulièrement pénétré; comme si le prochain tour de la planète sur elle-même dépendait directement du choix de la couleur de fond de la prochaine case excel à remplir. Il doit toutefois parfois se lever pour aller chercher du café, manger ou faire caca.

Il reçoit en échange de cette privation de liberté à horaires fixes de la monnaie, qu’il peut alors troquer principalement contre un toit et de la nourriture; mais aussi de la bière.

La bière permet à l’humain privé de sa liberté de mouvement de passer par un moment d’extravagance et d’extra-liberté, ce qui lui permet de relativement bien vivre la sous-liberté du lendemain, qui sera peut-être tout à fait comme hier; et peut être rater demain encore la chaleur du soleil, la fraîcheur de la pluie, le mordant du froid; et peut être passer trop vite sous les peintures que le ciel nous pond chaque jour sans jamais râler, chaque jour beau comme un Turner, chapelle sixtine de notre quotidien.

Le ciel il est vraiment sympa, il fait toujours son taf de ciel, il ciel bleu, il ciel gris, il ciel moutonné, il ciel orageux, il ciel ondulé, il ciel en mille-feuilles.

Notre esprit, plus préoccupé de nature par les problèmes à résoudre que par ce qui fonctionne; est tout à fait immunisé avec le temps qui passe aux milles beautés répétées du monde, dont l’infini des nuances finit par glisser sur la douillette indifférence de l’habitude.

Si j’étais un type bien, chaque jour j’essaierai d’adresser un remerciement muet à tout ce qui fonctionne, mais le merci ça fleurit bien que dans la lenteur, un remerciement à la lumière qui est à l’heure tous les matins quand je me lève à la bourre, un remerciement à la nature avec qui je partage d’être là l’instant d’après, modelé dans la même indistincte pâte de l’existence.

Nous ne sommes peut être pas immortels mais nous sommes très certainement des locataires de l’éternité; certes notre bail est bref. Dans la précipitation nous égratignons tout, dans la précipitation on oublie même comme nous sommes éphémères.

Si d’aventure vous prenez conscience de trop prostituer votre temps, certains de vos congénères pourront avoir envie de vous mordre de ruer ainsi dans les brancards. Ils peuvent heureusement vous mordre sans en avoir l’air, c’est ce qu’on appelle jugement moral : juger c’est haïr sans faire de bleu.

Je sors du bureau tel que j’étais habillé le matin puis je cours au hasard des rues en cherchant à retrouver l’envie de contempler un truc. Parfois je découvre une de ces petites rues mal peignées et secrètes de Nantes dont la verdure inattendue zigzague discrètement entre deux rues plus officielles.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

par

Publicités

9 réflexions sur “Am Stram Gram #2 – Homo openus spacus

    • C’est toujours un plaisir de partager quelques petites images de Nantes; peut-être pas la plus belle ville de France mais celle qui me charme le plus parmi celles où j’ai vécu

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s