Transition LFR – déclic sur l’ouverture de la hanche ?

Transition LFR – déclic sur l’ouverture de la hanche ?

Tirant parti de la leçon du dernier billet, j’ai de nouveau sagement limité mes sorties à 5km; et j’ai essayé de voir si je pouvais éviter les douleurs aux mollets et tendons d’achille en travaillant la fameuse ouverture de la hanche qui semble une clef essentielle de la foulée légère. Avec l’espoir d’avoir percé le mystère qui se cache derrière ces mots quelques peu abstraits jusqu’ici pour moi.

Transition LFR ? wtf ? voir ici si tu ne connais pas le « light feet running » , que je surnomme parfois la « foulée légère » dans mes billets : https://yinrun.fr/2015/10/10/transition-lfr-jai-vu-la-lumiere-alors-je-suis-entre/

Difficile pourtant de savoir si je suis dans le juste sans me voir courir; je ferai donc cette semaine un enregistrement vidéo pour voir où j’en suis réellement dans ma progression. J’ai néanmoins essayé sur les deux dernières sorties de me focaliser presque exclusivement sur l’ouverture de la hanche, quitte à exagérer le mouvement.

Jusqu’à finir par avoir l’impression de percevoir cette fois le mécanisme en question et de ressentir la foulée nettement « s’étendre vers l’arrière » ou « d’aller chercher derrière » par rapport à d’habitude. J’ai senti également un net mouvement de torsion du tronc qui en résulte et les bras bien plus actifs par la force des choses. Le pied semble trouver aussi plus naturellement sa réception sous le bassin et par la même se poser presque naturellement quasiment à plat. Bref, j’ai l’impression d’avoir trouvé une clef essentielle du mouvement mais c’est la vidéo qui me le confirmera.

Cette torsion plus appuyée et le fait d’aller « chercher derrière avec la hanche » me donne la sensation de me dandiner par rapport à avant, mais c’est peut être le manque d’habitude. Je pense que le mouvement résultant n’est pas aussi caricatural que ce que je crois; d’autant que ce même mouvement me parait tout à fait naturel à vive allure. C’est plutôt à basse allure que ça me semble atypique. Je verrai avec la vidéo.

Autre point, je sais que la fréquence est un point clef de la foulée LFR ; néanmoins là je coince un peu pour l’instant. J’ai bien l’impression d’avoir progresser sur le mouvement général mais ça me semble pour l’instant impossible d’aller à la fréquence optimale sans perdre complètement la qualité du geste; qui m’est plus complexe qu’auparavant. Je fais donc attention à ne pas dépasser la fréquence qui dégrade mon geste; et je suppose que quand tout cela sera automatisé par mon corps; je pourrais bien plus facilement pousser la fréquence progressivement.

Les sensations restent tout de même perturbantes pour l’instant par rapport à ma foulée d’avant : l’impression que l’essentiel de la foulée se passe derrière moi; je me sens presque posé sur deux roues qui font le boulot pour moi et comme spectateur à la proue du mouvement… Par ailleurs j’ai un peu de mal pour le moment à concilier ce sentiment d’ouvrir à l’arrière pour mieux propulser et le fait de me projeter mentalement vers l’avant.

Concernant les mollets; j’ai l’impression que c’est mieux, par contre les tendons d’achille sont toujours plus sollicité qu’auparavant. Mauvais geste ou conséquence d’autre chose ( fréquence plus élevée, chaussures … ) ?

Vous avez trouvé ce billet utile ? Vous pouvez me le faire savoir en vous abonnant (bouton « suivre » en bas à droite), en le partageant ou en laissant un commentaire ! Ca me donnera plein de courage pour écrire le prochain.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s